top of page
Rechercher

Ramuz dans la bande dessinée

Dernière mise à jour : 6 mai 2023

Avec un engouement de plus en plus important, la bande dessinée s’inspire, triture et adapte de nombreuses œuvres littéraires, leur apportant ainsi une relecture vive et rafraîchissante. Récemment, c’est au tour de textes de C. F. Ramuz de connaître des adaptations de ce type. Focus sur trois parutions à découvrir, si ce n’est déjà fait.



Longtemps décriée et considérée comme une production culturelle de seconde zone, la bande dessinée a connu une importante diversification lui permettant de s’imposer auprès de toutes les générations. Et si elle plaît autant aujourd’hui, c’est certainement par sa capacité à synthétiser un moment, une action, à l’aide de quelques cases dessinées et d’un minimum de texte, tout en entraînant son lecteur au cœur de narrations de plus en plus complexes. Plus précisément, le roman graphique a su trouver une place particulière auprès d’un public longtemps réticent à l’appel du 9ème art, grâce à sa capacité à concentrer le récit, tout en portant une attention égale au texte et à l’illustration. Dans cette perspective, les adaptations de certaines œuvres littéraire, classiques ou contemporaines, proposent une relecture habile qui sait aussi prendre ses distances avec le texte original. À l’instar des adaptations cinématographiques, cette façon de revisiter les textes peut autant déplaire que passionner. Elle ne laisse en tout cas pas indifférent.


Cette dimension graphique auraît-elle convenu à Ramuz, qui manifestait un certain scepticisme face aux technologies audiovisuelles de son époque ? Il s’avère néanmoins que la bande dessinée s’adapte particulièrement bien au style si singulier de l’auteur, que ce soit dans sa capacité d’évocation des environnements ou encore l’emploi de son ton si particulier. Avec des choix graphiques variés et surprenants, la nature, si habilement magnifiée par l’auteur, occupe sans surprise une place centrale dans ces adaptations.


En 2011, Matthieu Berthod ouvre les feux avec une présentation de trois nouvelles de « jeunesse » de Ramuz, soit, L’homme perdu dans le brouillard, La Grande Alice et Le Tout-vieux. À l’aide d’un trait assez dur, le jeune dessinateur et scénariste réussit à recréer l’ambiance folklorique et rurale qui émane des textes originaux, qu’il retranscrit en partie entre ses dessins. L’an dernier, la maison d’édition Helvetiq a lancé « Ramuz graphique », une collection de bandes dessinées rendant hommage à l’œuvre de l’écrivain et qui « encourage de jeunes illustrateurs suisses romands à se saisir de l’œuvre du grand écrivain ». Depuis, Derborence a connu une adaptation par Fabian Menor en 2022. Avec un dessin au trait sombre et inspiré, celle-ci pose parfaitement le cadre du petit village et de son côté trivial, au regard du drame qui y survient. La Grande peur dans la montagne, récemment adapté par Quentin Pauchard, réussit parfaitement à évoquer l’isolement ressenti dans l’alpage tout en distillant habilement la dimension d’horreur présente dans le texte original. Point commun de ces deux bandes dessinées ; la menace constante d’une nature hostile et implacable.


Cette nouvelle collection est bienvenue pour mettre en valeur l’œuvre de C. F. Ramuz auprès d’un public qui souhaiterait (re)découvrir celle-ci. En effet, ces adaptations en bande dessinée ont l’avantage de proposer un nouveau regard sur cette œuvre dense, mais qui ne cesse de surprendre. Cet engouement témoigne aussi de l’importance que revêt aujourd’hui l’auteur auprès de nouvelles générations et des nombreuses réinterprétations qui peuvent être faite de certains de ses textes.


Croiser les siècles : adapter Ramuz. Table ronde avec Matthieu Berthod, Fabian Menor et Quentin Pauchard, modérée par Daniel Magetti. Cette rencontre a lieu dans le cadre de BDFIL, dimanche 7 mai à 16h15.


Bibliographie :

L’homme perdu dans la montagne / Matthieu Berthod ; Les impressions nouvelles ; 2011

Derborence / Fabian Menor ; Helvetiq ; 2022

La grande peur dans la montagne / Quentin Pauchard ; Helvetiq ; 2023

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page