Ramuz et la nature :
perceptions et interdépendances
Copie de ramuz_paysage_typo_vfinal_3-1_edited.jpg

Pensé avant l’irruption d’un certain virus, mais encore davantage motivé depuis, un colloque international, organisé principalement par la «Fondation C. F. Ramuz», sera consacré aux relations et interdépendances de l’homme et de la nature dans l’œuvre de l'écrivain Charles Ferdinand Ramuz (1878-1947).

 

Il se tiendra aux Arsenaux, à Sion (Valais), en Suisse, les mercredi 22 et jeudi 23 septembre 2021.
Retrouvez ici toutes les informations pratiques.

Dans l'œuvre de fiction et dans les essais de Ramuz, la nature omniprésente est autant un cadre durement déterministe qu'un ferment lyrique, engendrant aussi bien un vitalisme optimiste qu'une amère réflexion sur la finitude. Violente, aveugle, fatale, elle est toutefois belle et fragile et subit les agressions de la première mondialisation (industrie, transports, communications). Ramuz – le dira-t-on «écologiste» avant l’heure ? –, observe l’environnement pour en déduire notamment une théorie économique fondée sur les besoins vitaux et un modèle de politique sociale et culturelle.

En quoi et comment sa perception de la nature contribue-t-elle à nos questionnements interdisciplinaires sur l'état et l'avenir de l’écosystème et de nos sociétés ?

Qu'elles sollicitent la littérature – son histoire, la critique littéraire, la littérature comparée ou les propositions récentes de l’écopoétique –, qu’elles s’inscrivent en philosophie, sciences économiques et politiques, en géosciences ou en études de l’environnement, les communications pourront profiter de ces axes et de ces questions pour se formuler :

Axe 1 : Situation de Ramuz dans l’histoire de la perception et du sentiment de la nature

- Ramuz successeur de Rousseau ? 

- Les Suisses et leur amour de la nature ? Leurs approches, et celles de leurs écrivains, sont-elles singulières ? Avec quelles autres pensées (francophones, germanophones…) dialoguent-elles ?

- Le sentiment de la nature au XXe siècle.

Axe 2 : Rôles et valeurs de la nature dans les œuvres poétiques et romanesques de Ramuz

- Comment la nature motive-t-elle les romans dits rustiques ou régionalistes, dans le cas de Ramuz et d’autres écrivains ?

- Comparaison des rôles de la nature selon les genres, poésie ou roman, chez Ramuz ?

- La nature comme personnage, comme actant.

- La montagne : miroir ? complice ? ennemie ?…

- Interprétations des catastrophes naturelles, des épidémies, des apocalypses.

- La nature comme langage, ses signes.

- Des rapports existent-ils entre la stylistique de Ramuz et la nature telle qu’il la comprend ?

 

Axe 3 : La place de la nature dans la conception politique et philosophique de Ramuz

- La politique est à envisager jusqu’à ses sens les plus larges : comme rapport à l’Autre, à l’Ailleurs, à l’identité personnelle et à l’appartenance collective, à l’ouverture au monde mais aussi à son contraire, la fermeture.

- La politique s’entend aussi dans son sens plus spécifique (conceptions politiques, capitalisme vs communisme, traditionalisme vs progressisme, modernisme vs anti-modernisme).

- La nature et les rapports métaphysiques au monde («re-ligions», finitude, transcendance…)

- «Suivre sa nature» : la nature entre déterminisme et morale personnelle.

 

Axe 4 : Ramuz, écologiste visionnaire ?

- Lectures «écopoétiques» de Ramuz.

- Ramuz a-t-il des successeurs ? Des artistes (auteur·e·s, cinéastes…) se recommandent-ils de son rapport au monde, naturel ou construit ?

- Parallèles et différences de perceptions de la nature entre Ramuz et des auteurs·e·s d’aujourd’hui ?

- Ramuz, plus moderne que Giono ?

- Les récits de la nature dans la littérature francophone actuelle. 

- L’organisation et les rôles du vivant (homme, faune, flore…) dans l’œuvre de Ramuz.

- Nature naturelle vs nature cultivée ; le sauvage vs le domestiqué.

- Les personnages créés par Ramuz en harmonie vs en conflit avec la nature.

- Contributions de l’œuvre de Ramuz aux questions et enjeux écologiques actuels ?

- Comment les géosciences, les sciences naturelles, l'économie, l'écologie, la sociologie analysent-t-elles l'œuvre de Ramuz (ses apports, ses limites…) ?

- Avec quels courants de l’écologie actuelle Ramuz a-t-il des affinités ?

COMITÉ D'ORGANISATION

Noël Cordonier, Président de la Fondation C. F. Ramuz

Christian Morzewski, Professeur émérite de l'Université d'Artois

Jean-Louis Pierre, Enseignant retraité de l'Université de Tours

Dylan Roth, Secrétaire de la Fondation C. F. Ramuz

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Romaine Crettenand-Sierro, Professeure et Proviseure au collège de La Planta, Sion

Philippe Hertig, Géographe, Professeur ordinaire à la HEP (Haute École Pédagogique) Vaud

Eric Nanchen, Directeur de la FDDM (Fondation pour le Développement Durable des régions de montagnes), Sion